dimanche 14 février 2010

Nikolai Broke The Zoom

IMG_4621

     Bon, ça fait un mois que je suis pas venue j'ai eu la flemme puis j'avais pas le temps, puis j'ai déprimé, puis j'avais re-la flemme. J'ai même ébauché un article que sur les Chats Persans que j'ai jamais fini parce qu'il fallait que j'aille à la fac imprimer la place de concert d'un copain pour The Big Pink, on a nos priorités.

19179148

      Donc Les Chats Persans était un film comme je m'y attendais, cool, intéressant, et c'était même mieux parce que j'ai réussi grâce à quelques petites répliques innocentes à vraiment m'identifier aux héros ("Et toi, tu feras quoi quand on sera célèbres et qu'on aura de l'argent ? - J'irais en Islande voir Sigur Ròs."). Et tu y trouves deux/trois grands groupes comme Take It Easy Hospital (le groupes des personnages princpaux) et les Yellow Dogs (un groupe sympa d'indie rock, même que le bassiste il a le même t-shirt Strokes que moi). Aussi j'ai revu Elephant, j'ai vu L'Échange et je l'ai adoré même que j'ai trouvé que Angelina Jolie elle jouait bien, et je suis allée voir A Serious Man. Personne ne m'avait prévenu que la BO était constituée à 75% de Jefferson Airplane. Déjà qu'il est super drôle, mais en plus, la musique est géniale et ça faisait super longtemps que j'avais pas écouté le Jefferson et ça m'a fait plaisir de les entendre. En plus la voisine elle a les mêmes yeux que Grace Slick (et je suis prête à parier que c'est pour ça qu'elle a eu le rôle). Et puis il y a la réplique choc à la fin du film (attention, je vais l'écrire, rien ne t'oblige à la lire, quoique, si tu connais un minimum le Jefferson, tu la connais déjà) "When the truth is found to be lies, and all the joy within you dies" (là par contre je te déconseille de lire si tu veux pas connaitre le gros gag presque final) murmurée par le super vieux rabbin, et que à truth j'étais déjà morte de rire parce que je savais ce qu'il allait dire et je le disais en même temps que lui et ça gênait les gens à côté de moi, qui eux, en bons soixante-huitards, n'avaient pas encore compris le truc (eh ouais, j'ai 18 ans et encore assez de mémoire pour me souvenir de la chanson qui est passée 5 fois en 1h). Non mais vraiment, ce film est super cool.

serious_man2

     Après j'ai passé le pire anniversaire de ma vie pour mes 18 ans. J'avais jamais été aussi seule et déprimée. Mais bon, j'ai eu un macaron 12 personnes à la framboise dont j'ai dû manger la moitié à moi toute seule, et j'ai trouvé des polaroids avec moi dessus (grande fierté) et j'ai appris que l'appareil est à ma tante que que je peux le récupérer si je veux. Faut juste que j'aille chez ma grand-mère. Non, mais quand même je vais pas me plaindre, j'ai fini par trouver mes amis (après de laborieuses recherches) et on a fait une soirée twister et mangé des chocobons de la tarte Catin superbement ratée par moi-même mais excellemment bonne. Et ils m'ont offert un cadre photo numérique (qui me permettra de rester en Suède quand je serais chez moi), et mes tantes m'ont offert les Wayfarer rouges que j'avais perdues à la fac en novembre, et ça fait du bien de les retrouver (il faut savoir que mes autres lunettes de soleil, des Club Masters plus vieilles que moi, appartiennent à ma mère et sont donc quatre fois trop larges).

anniv_18_ans_006

     Sinon, j'ai vu The Big Pink, c'était douloureux pour les oreilles et les poumons, mais j'ai adoré, j'essaierais d'écrire une review sur mon autre blog. Ma seule erreur sur ce coup c'est que j'avais pas de bouchons d'oreille parce que j'ignorais que la salle n'avait pas de sono et que par conséquent les groupes jouaient sur amplis et 3 Marshalls à moins de 5 mètres de toi, ça fait mal. Et dans la catégorie "le jour de mon anniversaire j'ai pas d'amis alors la seule chose que je peux faire c'est aller à un tremplin rock sur un bateau alors que j'ai le mal de mer avec des gens de la fac" (non quand même c'est pas si tragique, j'y suis allée avec le seul gars de la fac avec qui je m'entend vraiment bien, je peux parler musique à peu près tout le temps, et qui m'occupe plus ou moins une soirée par semaine, enfin bref, c'est pas tant la lose que ça) où j'ai découvert deux bons groupes de la région, the Neverminds, un groupe d'Annemasse (pas très lyonnais, mais bon...) très sympathique et doué, et Denver Is Not The Last (des jurassiens, je sais, c'est pas très lyonnais non plus) qui m'ont bien fait pogoter (toute seule, dans une péniche, alors que j'avais le mal de mer), et puis je dois dire que je suis absolument fan de leur nom, aussi.

16033_162794773530_6226458530_2790283_5829307_n

Et en vrac : Undercover Martyn de Two Door Cinema Club version album c'est vraiment moins bien, j'ai pas pu écouter l'album entier mais quand même je les aime beaucoup mes petits irlandais, le prochain Foals il est super c'est les Inrocks qui l'ont dit, et ils l'ont tellement bien écrit que je les crois, et n'attends qu'une chose : la sortie de cette album qui n'a toujours pas de nom, j'attends aussi de pied ferme Congratulations (MGMT) qui va sortir en avril cette fois c'est sûr et le prochain Klaxons (dans 97 jours au moment où j'écris, et j'ai vraiment la flemme de calculer). Et les Strokes sont de retour, c'est pour de bon, ils ont même fait un single pour célébrer les talents de Nikolai, et même que tu peux le télécharger <ici> ou sinon tu peux regarder la vidéo behind-the-scenes.

     Je reviendrais ici quand je serais de retour de Suède (ça y'est, on est à J-3 là), promis, et je mettrais plein de belles photos.


Commentaires sur Nikolai Broke The Zoom

Nouveau commentaire